La couleur bleue semble être prisée en ces nuits d’hiver.

Une petite ville fortifiée, des pierres, de l’eau, des lumières de fin d’année, changeantes au gré des minutes, grains de sel ou flocons de neige, des lumières plus habituelles du quotidien, et un ciel noir.
Cela m’a bien plu.
Si en plus vous découvrez le site, on dira que c’est une devinette – facile 🙂 !

Entrons donc sous les illuminations des projecteurs, entre ces deux tourelles aux chapeaux pointus…

Mais ces photographies  ne donnent qu’un piètre aperçu de l’ambiance réelle, presque féerique, bleue.

 

 

Une église, évidemment !

Curieux ces vitraux éclairés « à l’envers », non ?

Quelques vieilles enseignes rouillées.

Quelques lampadaires anciens.

Autour de cette petite citée dite  » de caractère », des douves à l’eau stagnante.
Et qui dit eau et lumière, dit reflets, vifs et éblouissants.

Sur les remparts, un curieux mélange de couleurs : projecteurs et phares…

                            Et, posé là, aux pied de ces remparts lumineux, un objet moderne contaminé par le bleu

Discrètement, brillent quelques brins d’herbe prisonniers, à peine éclairés.

error: Contenu protégé