Consigne d’écriture : « Simone n’aimait pas le lapin »

Contrainte : temps maximum, 8 minutes.

C’est vrai qu’elle n’avait jamais éprouvé un goût particulier pour ces bestioles. Déjà toute petite, quand elle était allée avec ses parents et ses frères et sœurs, un dimanche après-midi, au cinéma paroissial « Le Familia », voir « Bambi » de Walt Disney, son premier film, elle avait modérément apprécié la réplique de Panpan à sa maman qui lui disait :

« – On mange les feuilles, pas les fleurs !

– Mais les fleurs c’est trop bon ! » avait répondu Panpan.

Elle en avait voulu à Panpan d’être capable de répondre ainsi à sa mère, elle qui devait obéir au doigt et à l’œil, sans rien dire, quand sa mère n’avait qu’à lever un sourcil pour lui interdire de mettre ses coudes sur la table !

Depuis, elle enviait Pampan et le détestait à la mesure de sa jalousie.

Elle grandit, oublia Pampan – la résilience comme on dit de nos jours à la Télé.

Mais quand elle avait 16 ans, il lui était arrivé un sale coup dont elle ne s’était jamais remise. En classe de français, elle était à côté de Marcel, un rouquin au nez à la retroussette, rigolo et tout. Un mercredi pendant l’interclasse il lui avait demandé ce qu’elle faisait l’après midi.

– Rien

– Moi, je vais au ciné ! Tes parents ils te permettent d’y aller avec des copains ou copines ?

Elle se mit à fantasmer sur la salle sombre, elle à côté de Marcel qui lui glissait un regard en coin tandis qu’elle-même s’efforçait d’avoir l’air de regarder le film, un western !

Mais cet après-midi là, Marcel lui avait posé un lapin.

Depuis …

error: Contenu protégé