En rayons

Paroles

Si seulement tu pouvais arriver à te taire,
ou moduler ta voix comme je viens de le faire.
Tes longues phrases, j’en ai rien à foutre, tu comprends ?
Pour bien faire, tu devrais te taire maintenant.
C’est pas la place qui manque où tu pourrais t’asseoir.
Pour tout dire, je voudrais te fixer du regard.
C’est pas facile, tu sais, de suivre ta discussion.
Pas non plus évident de me rappeler ton nom.
Et si on se versait du liquide dans un verre ?
On se mettrait un disque, on connaîtrait les airs.
Pour écouter en paix, tu pourrais bien arrêter,
seule la douce machine de la musique vivrait.
C’est drôle, je réalise que je ne t’entends pas.
Tout au plus, j’imagine que tu es devant moi.
Est-ce que ce n’est rien d’autre que la douce machine
qui me fait rêver triste, me vide et me déprime.
Je suis trop fatigué, il n‘y a rien à faire.
Si seulement tu pouvais arriver à te taire.
Mais puisque tu es là, au lieu de m’engueuler,
réveille-moi plutôt, que j’aille travailler.
error: Contenu protégé