Si, malheureusement pour vous, vous avez manqué le début, il vous attend ici : Episode 1

Pour l’épisode précédent, c’est là : Episode 4

 

Indéniablement, JFK ne pouvait plus se voir ….

– 5 –

Ding dong.

Diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiig dong …
BAM BAM BAM, un poing dans la porte : « tu ouvres, bordel ? »

Francis-Claude, le cousin. Le presque frère, mais le toubib aussi ….
« Je te préviens, je vais défoncer la porte, OK ? »

Soupir.
Jean-François se lève lentement du canapé. Il a la tête qui tourne un peu. Rien mangé depuis longtemps. Pas d’envies.

Finalement, à FC, il a fini par tout dire. L’ombre, l’odeur, le reflet évanoui. Le dégoût puis la résignation.
« OK ».
Il a juste répondu « OK ». Il est comme ça, FC.
Il a caressé sa barbiche blanchie, rajusté ses lunettes sur son nez, et il a ajouté :
« Il fait nuit, on sort d’ici. File sous la douche ».

 

Il a fait beau aujourd’hui.
Les cousins regardent les gens dans la rue, si vivants, si multiples, quand ils déambulent devant la terrasse du restaurant où ils sont attablés.
Comme quand ils étaient mômes, ils s’amusent à leur imaginer une histoire, surenchérir jusqu’à l’absurde avant d’inventer le passant suivant.
« Des histoires sans queue ni tête », s’exclame JF avant de blêmir à la pensée du résultat évoqué …

D’un coup, Francis-Claude redevient sérieux :
« Bon, sans blague, … je te le redis : ces hallucinoses, ça ne doit pas être bien méchant. Depuis qu’ils ont mis la 5G partout, les cas se multiplient. Un peu d’éloignement et ça va passer. Mais pour autant, ce n’est pas anodin, ce qui t’arrive.»

Comme à chaque fois qu’il réfléchit, il caresse à nouveau sa barbiche. Et c’est toujours aussi agaçant …
« En fait, il faudrait peut-être que tu oses, pour une fois, regarder ta vie en face. Pour éviter d’en « baver », tu t’es surprotégé, OK, je peux le comprendre. Mais, à trop « t’écouter », tu as oublié les vibrations du monde réel. Or je te connais, tu n’es pas ce mec-là, Jean-François …
Je récapitule : aujourd’hui tu ne peux donc plus te sentir, tu ne peux plus te voir, et tu es devenu insidieusement l’ombre de toi-même. Tu les perçois, les signes ?!… il t’en faut encore combien avant que tu reprennes ton destin en main ?
Rien de tout ça n’existe, sauf dans ton imaginaire : c’est ton inconscient qui se révolte, JF !
Alors maintenant … et si tu arrêtais enfin de te faire des illusions ?
Pour les ondes, c’est simple, tu n’as qu’à déménager à la campagne … Et en plus, c’est bien toi qui te vantes toujours d’avoir « la main verte », non ?!!! ….».

Quel vaurien, ce KFC !

 

FIN

« Se faire des illusions », quelle drôle d’expression, quand on y pense ….

error: Contenu protégé