En rayons

Qui avait bien pu tuer Monsieur Gérard ?

 

Gérard, c’était son nom. Son prénom, c’était Michel. Attention, faut suivre.

Mais comme c’était une crapule, on oubliera bien vite ce « Monsieur » qui ne pourrait en aucun cas lui être attribué, sauf à lui marquer, par le fait, quelque involontaire forme de respect …

 

Il avait été retrouvé mort, dans sa belle voiture rutilante, un couteau de cuisine planté dans le cœur, par un beau, très beau, samedi matin du mois de mai par un joggeur, encore sous le choc, le pauvre homme, puisqu’il ne savait, lui, que la Terre comportait dorénavant une enflure de moins.

La police, les médecins légistes et toute l’armada arrivèrent très vite sur les lieux, rapidement entourés par des voisins groggy d’avoir été si vite et si bien débarrassés de leur pire cauchemar.

La famille surprit la maréchaussée par une euphorie non dissimulée. Ce ne furent qu’embrassades, congratulations, voisins et famille réunis dans un même regain d’espoir quant à des lendemains meilleurs.

 

L’inspecteur Dupont, chargé de l’affaire, observait la scène en retrait, en frisant machinalement la petite moustache qu’il avait fini par se laisser pousser afin de tenter de mettre fin aux sarcasmes qui le disaient prédestiné, par son nom, à cette vocation professionnelle (bon, lui, il avait fait Khâgne, il préférait Swann et ses amours à Tintin et son Congo, mais à quoi cela aurait-il servi qu’il se décarcasse à expliquer leur lourdeur à ses collègues et subordonnés, vu qu’il ne s’appelait pas Ducros, comme nous l’avons dit précédemment. Bref…)

 

Sur le lieu du crime, régnait un charmant chahut. Une voisine avait eu la bonne idée de ramener du café pour tout le monde et une sorte de joyeux pique-nique s’organisa spontanément autour de la voiture et de son sinistre passager, lequel n’était d’ailleurs pas plus sinistre mort qu’il ne l’avait été de son vivant.

Dès lors affluèrent pains frais, pots de confiture et tablettes de beurre. La police, conviée au banquet, ne tarda pas à se joindre au groupe, sous couvert d’une infiltration réussie de coupables potentiels.

L’inspecteur Dupont se beurra une tartine, tout en regrettant d’être tombé sur du pain congelé. De toutes parts, c’était des « ah le salaud, tu te souviens quand …. », des « ben tu vois, c’est pas toujours les meilleurs qui partent les premiers », des « ah la canaille, l’autre jour encore, il m’a traité de …. », « quel soulagement, quand même ! » …

 

L’ambulance venue chercher le corps eut un peu de mal à se frayer un chemin. Il faut dire qu’en plus la scène se déroulait dans une impasse peu commode tant aux stationnements qu’aux manœuvres délicates. Les convives s’éloignèrent de bon gré, et il y eut un surprenant moment de silence lorsque le corps, toujours orné de son couteau planté en plein cœur, fut hissé sur un brancard et glissé sur les rails coulissants. L’inspecteur ne vit pas qui avait applaudi en premier, mais, dans un élan commun proche de la liesse, brisant soudain cet étrange silence, une véritable ovation se déclencha, à faire pâlir d’envie tout candidat à quelque télé-crochet sur-médiatisé.

Cet homme est plus populaire mort que vivant, se dit avec beaucoup d’à-propos et de sagacité l’ex khâgneux …

A SUIVRE

 

 

error: Contenu protégé