J’avais commencé pendant mes vacances le tri de mes photos 2019.

Donc après la parution d’un premier « Besstoff » d’inclassables, voici donc le 2ème opus (second et ultime, ne vous inquiétez pas).

Pourquoi une photo si ce n’est le désir de fixer un instant fugace et de le rendre éternel ?

Voici donc la série « lumières« 

Versailles, Musée du Quai Branly, Bordeaux et lieux plus personnels …

Et pourquoi une photo si ce n’est l’envie de posséder de façon immatérielle et irrationnelle une vision,  une coïncidence, une superposition, une poussière aperçue parmi toutes les poussières déployées à notre regard ?

Voici la série « matières« .

Granville, Villedieu-les-Poëles, Paris, Musée du Quai Branly, collégiale de Mantes la Jolie, abbaye d’Hambye

Et puis bien sûr, dans mes photos, il y a des arbres.

Ils auraient pu tout aussi bien avoir leur place dans la série « lumières » puisque c’est du jeu subtil de leurs ombres et de leurs éclats qu’intuitivement j’ai souhaité conserver la trace.

(Une photo a déjà été publiée récemment, mais je ne pouvais pas ne pas la mettre ici ! tant pis !)

Versailles, St Germain en Laye, le Veillon, St Arnoult en Yvelines

Et alors, évidemment, il y a la mer.

Ce besoin irrépressible de fixer le mouvement de la vague, les lumières, l’horizon, les oiseaux, les nuages, et encore la vague, et encore les lumières, et finalement les mêmes photos toujours renouvelées, mais un peu les mêmes quand même.

Finalement, j’en ai choisi quatre, pas forcément les plus belles, mais pour ce qu’elles évoquent.

Plage du Veillon, St Pair sur Mer, Capbreton

Comment ne pas finir par eux ?

Eux qui sont mes sujets préférés, que je mitraille sans compter. J’en ai de très beaux, des clichés, vous savez ? Mais je les garde … Je n’en mettrai ici que 2 (ne cherchez pas à les agrandir), et en bonus la photo d’un petit marin croisé à la marée montante, un soir en Normandie.

Merci pour votre visite, et … à l’année prochaine ?

error: Contenu protégé