En rayons

Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent,

Colchiques dans les prés : c’est la fin de l’été.

La feuille d’automne emportée par le vent

En ronde monotone tombe en tourbillonnant.

Châtaignes dans les bois se fendent, se fendent,

Châtaignes dans les bois se fendent sous nos pas.

La feuille d’automne emportée par le vent

En ronde monotone tombe en tourbillonnant.

Nuages dans le ciel s’étirent, s’étirent,

Nuages dans le ciel s’étirent comme une aile.

La feuille d’automne emportée par le vent

En ronde monotone tombe en tourbillonnant.

Et ce chant dans mon cœur murmure, murmure,

Et ce chant dans mon cœur murmure le bonheur.

La feuille d’automne emportée par le vent

En ronde monotone tombe en tourbillonnant.

Et merci à Paul et Art pour leur aimable participation

error: Contenu protégé