« De nos jours, tout le monde connaît le e-book.

Mais le A. Houcq, vous en avez entendu parler ?… »

La devanture

Ma sélection

A la une

998 (Zi endeu)

Bon, j’ai lambiné un peu pour vous livrer la suite. Mille excuses !
Ce texte vous est proposé en avant-première sur L’Espricerie, chères VIP que vous êtes !
La toute première restitution publique de cette histoire, passablement farfelue autant que médiévale, aura lieu l’après-midi du 13 janvier 2019, en la magnifique salle de la Cheminée de mon prieuré favori, à St Remy la Varenne. Qu’on se le dise !
Et je sais que même si tout le petit monde de l’Espricerie ne sy déplacera pas, je n’ignore point que tous mes meilleurs potes iront….

Images favorites

Musique du moment

En rayons

Articles récents

998 (Zi endeu)

998 (Zi endeu)

Bon, j’ai lambiné un peu pour vous livrer la suite. Mille excuses !
Ce texte vous est proposé en avant-première sur L’Espricerie, chères VIP que vous êtes !
La toute première restitution publique de cette histoire, passablement farfelue autant que médiévale, aura lieu l’après-midi du 13 janvier 2019, en la magnifique salle de la Cheminée de mon prieuré favori, à St Remy la Varenne. Qu’on se le dise !
Et je sais que même si tout le petit monde de l’Espricerie ne sy déplacera pas, je n’ignore point que tous mes meilleurs potes iront….

998 (première partie)

998 (première partie)

L’Association qui gère le magnifique prieuré tout près de chez moi m’a demandé de rédiger un texte – n’excluant pas la tendance au délire – qui pourrait servir de base à la création d’une confrérie locale de la courge. Oui, mon village s’est spécialisé dans la production de courges, en particulier à travers la manifestation des Hortomnales. Le texte que je vous livre en deux épisodes, démarre ainsi…

Coucou Hector !

Coucou Hector !

Entre deux « glaciations », le printemps s’installe. Enfin, il paraît.
Ce qui me permet de ressortir du placard, cette nouvelle franchement bucolique… mais qui évoque une confrontation avec un rival particulièrement sournois.
Je vous la propose en deux morceaux. Ben oui, ça évite de « tout manger » d’un seul coup !…

D’un langage à l’autre

D’un langage à l’autre

J’imagine que l’on en parle assez peu, mais savez-vous, adorés lecteurs et adulées lectrices, que le Printemps pointe son nez. Enfin, surtout celui des Poètes. J’y apporte, foi de Tonton Albert, ma contribution « directe ». Trop facile ça, Albert ! Si tu te retrouves avec un redressement fiscal, tu l’auras bien cherché !…
Bon, après les déboires de Patrick Poissard. Un peu de poésie ne nuira pas, non ?

error: Contenu protégé