En rayons

 

Nous, les filles, même si on est encore jeunes, naïves et crédules, on sait quand même très tôt que la première fois, ça ne sera pas forcément évident …

On ne sait pas ni quand, ni où. On ne sait pas avec qui, ni comment.

On sait juste que ça arrivera, et on se demande en secret si on sera à la hauteur, et si on aura les bonnes attitudes.

Alors certes on s’y prépare, mais malgré tout, quand le moment est venu, ça fait quand même un peu mal ….

Moi, je m’en souviens très bien, ça m’est tombé dessus à l’improviste. Peut-être n’étais-je pas encore prête ?

En même temps -et vous ne me contredirez sûrement pas, mesdames-, c’est souvent comme ça que ça se passe …

 

 

Bref, j’étais ce jour-là en train d’errer innocemment à la recherche d’un cadeau d’anniversaire. Je vaquais donc de boutique en boutique à la recherche d’un coup de foudre à partager. Il faisait beau. C’était un de ces premiers jours de printemps où la vie reprend des couleurs et où une joie toute simple dessine des sourires sur le visage des passants.

Je portais, je m’en rappelle encore, un jean dont la coupe ajustée mettait joliment en valeur mes grandes guibolles ; un simple tee-shirt légèrement échancré, un peu trop grand et fluide, complétait avantageusement mon allure. Du moins, me semblait-il.

 

Une boutique de gemmes attira soudain mon regard et ma curiosité. J’y entrai et me penchai sans arrière-pensée sur une collection de pierres dont l’éclat brut me fascina.

J’étais perdue dans ma contemplation quand une douce voix susurra quasiment à mon oreille : « Je peux vous aider, Mademoiselle ? »

D’un sursaut je me retournai, prête à décliner l’offre, quand la donzelle ajouta : « Oh pardon …. Madame ».

 

PETITE CONNE !

 

Ce jour-là, j’ai su que c’était arrivé : j’étais inexorablement entrée dans le clan des « vieilles ».

Et oui : ça pique ….

error: Contenu protégé